Encourager le tourisme durable et inclusif

08/10/2019

(Equonet-Dakar) - Le tourisme international représente un secteur extrêmement important et en croissance rapide de l’économie mondiale d’aujourd’hui, d’une valeur de 8 000 milliards d’euros et soutenant 1 emploi sur 10 dans le monde.

Mais le tourisme dépasse de loin le seul chiffre. Les visiteurs étrangers créent de la valeur en échangeant des biens et des idées avec leurs hôtes. Ils rapprochent les gens et favorisent une meilleure compréhension entre les individus et des pays entiers. Et le tourisme peut également profiter aux régions les plus pauvres et les plus isolées, créer des emplois, promouvoir l'inclusion économique  de tous et faciliter le transfert de compétences précieuses. 

Tous ces objectifs sont au cœur de la mission de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) consistant à créer des économies de marché ouvertes et durables. Ces objectifs sont partagés avec l' Organisation mondiale du tourisme (OMT)  , l'agence des Nations Unies chargée de promouvoir les énormes avantages du tourisme pour les personnes et les sociétés du monde entier.

Ces objectifs communs occupent une place prépondérante dans plusieurs objectifs de développement durable, qui doivent être au cœur de toutes nos activités au cours des prochaines années. Le fait est que nous ne pourrons pas appliquer l'accord de Paris sur le climat sans rendre le tourisme plus durable. Et nous ne pouvons faire de l'inclusion économique une réalité si le tourisme ne nous aide pas à créer plus d'emplois de qualité pour les jeunes et les femmes.

Comprendre la contribution plus large du tourisme à l'économie mondiale est plus important que jamais, compte tenu du rythme d'expansion du secteur. L’augmentation des revenus, l’émergence d’une classe moyenne mondiale émergente, l’accessibilité économique croissante des voyages et les nouveaux modèles commerciaux résultant des bouleversements technologiques entraînent une croissance du tourisme d’une manière sans précédent.

Alimenté par ces forces, le tourisme dépasse régulièrement la croissance économique et commerciale et rebondit beaucoup plus rapidement que la plupart des secteurs économiques en temps de crise. Le nombre d'arrivées de touristes internationaux a plus que triplé au cours des trois dernières décennies, propulsant le tourisme dans la troisième catégorie des exportations mondiales, après les produits chimiques et les carburants, avant même les produits alimentaires et les produits de l'automobile.

Dans certaines des régions où travaillent la BERD et l’OMT, le tourisme représente entre 10 et 25% du PIB, crée de nombreux emplois et constitue une source importante de revenus en devises.

Mais le secteur est également vulnérable à la surconcentration, à la forte volatilité reflétant les défis géopolitiques et sécuritaires et à la mauvaise gestion des ressources naturelles, et peut être tenu pour responsable du fort impact du gaspillage.

Nous devons veiller à ce que le tourisme contribue à l'économie locale et aux communautés locales comme il se doit. Cette opportunité ne doit pas être gâchée, car elle peut être la clé de la création de liens en amont, assurant par exemple que les producteurs locaux de biens et de services soient intégrés dans la chaîne de valeur globale.

Au Monténégro  , par exemple, les hôtels importaient la plupart de leurs aliments car il n’existait pas d’entreposage de produits locaux, quelle que soit leur qualité. Ce n'était pas une façon «verte» de nourrir les touristes du pays! Ainsi, grâce à un investissement en fonds propres, la BERD a financé un nouvel entrepôt à la pointe de la technologie à Podgorica, afin de permettre au secteur de s'approvisionner durablement en produits locaux d'excellente qualité.

Les grands thèmes

La durabilité et l'inclusion sont des thèmes centraux de la nouvelle stratégie  de la BERD en matière de propriété et de tourisme  , lancée aujourd'hui à Athènes. Tandis que les investissements continueront de se concentrer sur le patrimoine culturel et de créer davantage de liens en amont, la banque s’efforcera également de fournir des solutions écologiques aux défis que le tourisme devra relever à l’avenir. En tant que pilier central du travail de l’OMT, l’accent sera mis sur la promotion d’emplois plus nombreux et de meilleure qualité et de meilleures opportunités de compétences pour les jeunes hommes et femmes.

La BERD souhaite lancer davantage de projets allant dans le sens de ses activités en Grèce  , en s'associant avec les autorités des pays hôtes pour promouvoir le tourisme durable dans deux des îles de vacances les plus populaires - Rhodes et Santorin. Cette initiative de gestion des destinations financée par l'UE vise à aider les entreprises et les communautés locales des îles à diversifier leurs destinations, à réduire leur dépendance au modèle "soleil et sable" et à lutter contre la menace du tourisme excessif.

Du point de vue de l'inclusion, les responsables politiques touristique et économique peuvent également tirer des enseignements du succès de la collaboration avec le centre commercial Abdali Mall à Amman, capitale de la Jordanie  , l'un des plus vastes sites de friches industrielles du Moyen-Orient. Ce site comprend un nouveau centre de formation qui aide les jeunes et les femmes - jordaniens et réfugiés syriens - à maîtriser les compétences dont ils ont besoin pour trouver un emploi dans le secteur de la vente au détail et de l’hôtellerie.

Bien sûr, les réfugiés sont très différents des touristes. Ils quittent leur pays d'origine car ils n'ont d'autre choix que de le faire. Cependant, en les recyclant dans le secteur du tourisme en Jordanie, qui nécessite du personnel bien formé pour faire face au nombre croissant de visiteurs, nous pouvons contribuer à l'inclusion dans le pays - et à la stabilité de la région dans son ensemble. C'est un exemple clair de la présence du tourisme dans la chaîne de valeur sociale, pas seulement économique. Le tourisme est un partenaire fiable pour la cohésion sociale.

Une mission partagée

On dit souvent que les voyages élargissent l'esprit. Le tourisme a certainement contribué à la libre circulation des idées qui a caractérisé les dernières décennies. En effet, nombre des premières vagues significatives d’Européens de l’Est ayant franchi le rideau de fer il ya 30 ans étaient essentiellement des touristes.

La Bande européenne pour la reconstruction et le développement a été créée peu après pour rapprocher les habitants et les aider à profiter des avantages d’une économie de marché ouverte.
Le tourisme a largement contribué à la concrétisation de cette vision. Dans ce contexte, l’association de la BERD et de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies est un pas logique dans la même direction: nous allons concentrer nos efforts communs sur la durabilité du secteur et encourager l’inclusion économique, pour que le tourisme contribution encore plus grande à notre prospérité future.

Sir Suma Chakrabarti  est le président de la BERD.
Zurab Pololikashvili  est secrétaire général de l'OMT
 


Commentaires (0)
Editeur : Gaye Média (Game) - RC : Sn-Dkr-2006-C-6351 / NINEA : 004132106 2V6 -
Collège - Lot 50/4ième. Immeuble Mansour Diouf. Sacré Coeur Mermoz- Dakar (Sénégal) - Code postal : 13000 E-mail : contact@ecofinance.sn - Tel : +221 77 536 55 74